jeudi 3 février 2011

Les différentes maladies du chat


Le chat est, comme toutes les espèces animales, malheureusement touché par de nombreuses maladies, souvent mortelles si elles ne sont pas soignées à temps. Heureusement, pour certaines maladies il existe maintenant des vaccins efficaces.

La PANLEUCOPENIE FELINE (ou typhus du chat)

Cette maladie très grave se diffuse grâce à un virus, qui se multiplie dans l'intestin et la moëlle osseuse du chat ou du chaton.

Symptômes : diarrhées sévères voire hémorragiques, diminution de la production de globules blancs, état d'abattement général important, forte fièvre.

Comment la combattre :  en vaccinant.

Lorsque les chatons sont contaminés, ils contractent une maladie mortelle dans 50 à 90% des cas. C'est pour cette raison que cette maladie tue de nombreux chatons chaque année.  Présente dans les excréments des chats, elle se transmet le plus souvent par voie orale ou nasale. Les chats adultes, plus résistants, ont plus de difficultés à contracter le virus. Heureusement, grâce à la vaccination, le typhus a tendance à se raréfier, bien qu'il continue à se diffuser parmi les chatons non vaccinés. Elle n'est pas transmissible à l'homme.


LE CORYZA


Le coryza est une maladie très contagieuse constituée d'un ensemble de virus qui se combinent pour attaquer les voies respiratoires du chat. 

Symptômes : nez qui coule, chat qui salive abondamment, éternuements répétés, lésions dans la bouche, conjonctivite (yeux rouges et qui coulent), présence de pus près des yeux.

Comment le combattre: en vaccinant, bien que certains virus du coryza semblent résistants à la vaccination et aux antibiotiques. Le vaccin protège contre de nombreuses formes de cette maladie.

Le coryza est une maladie contagieuse qui peut facilement se transmettre à d'autres chats. Un chat soumis à un stress (comme un déménagement ou un changement de propriétaire) ou vivant en groupe est plus susceptible de développer un coryza. Les chatons sont également des sujets à risques, étant moins résistants que les chats adultes. 

LA LEUCOSE


Cette maladie est due à un virus redoutable, le virus FeLV, qui peut tuer le chat après des années, sans avoir manifesté de symptômes particuliers. Le chat est cependant contagieux, et peut être diagnostiqué séropositif pour le FeLV. Ce virus se transmet de chat à chat par simple lèchage. 


Symptômes : dite "SIDA du chat", le chat développe une immuno-déficience qui le rend très sensible à toutes les maladies. Le chat peut alors développer une anémie liée directement à la leucose, ou même des cancers.


Comment la combattre: en vaccinant. Cependant, certains chats arrivent à se débarrasser du virus sans que l'on sache comment...


La leucose est un virus qui survit peu à l'environnement extérieur. Elle ne se transmet pas à l'homme et est une maladie exclusivement féline. Cependant, c'est une maladie très grave, qu'il faut combattre avec la vaccination.

 LA PIF (Péritonite infectieuse féline)

Cette maladie due à un virus touche surtout les chats jeunes et les chatons (entre 6 mois et 5 ans). C'est une maladie redoutable, et il n'existe aucun traitement pour la soigner.


Symptômes : les chats adultes ne développent pas souvent des symptômes. En revanche, chez le chaton on observe des diarrhées, muqueuses jaunes, hépatites...En cas de contamination d'un virus mutant, l'issue est souvent fatale.

Comment la combattre: isoler les sujets malades, désinfecter les cages le plus souvent possible avec des antiseptiques ou de l'eau de javel.


Le coronavirus félin, responsable de la PIF, se diffuse par les excréments des chats contaminés, par inhalation ou ingération. Une contamination par la salive est possible mais beaucoup plus rare.


LE SYNDROME URINAIRE FELIN (SUF) ou CALCULS URINAIRES


Symptômes : mal au ventre pour le chat, difficultés à uriner, sang dans l urine, état d'abattement général...En cas de manque de soins, le chat peut mourir ou sa vessie éclater.


Comment la combattre: il semblerait que les croquettes aient été mises en cause il y a quelques années. Pour prévenir les calculs urinaires chez votre chat, donnez-lui un grand bol d'eau avec ses croquettes et surveillez-le. En cas de symptômes, amenez-le directement chez votre vétérinaire. Il pourra, en cas de calculs, lui poser une sonde urinaire. lui faire une perfusion voire même l'hospitaliser, afin de faire une intervention chirurgicale pour retirer les calculs urinaires. Il existe cependant des croquettes qui peuvent faire dissoudre les calculs urinaires en cause. Seul un vétérinaire est apte à juger de l'état de santé de l'animal et du traitement à lui donner.

LA RAGE


Bien que ce soit le chien qui soit le majeur transmetteur du virus de la rage, le chat est également concerné par ce virus redoutable. Son mode de vie (animal plutôt autonome, parcourant souvent des km dans la nature sauvage) augmente le risque de rencontrer des animaux contaminés, notamment des renards.


Symptômes : le temps d'incubation (temps entre la morsure et la déclaration des premiers symptômes) est très court chez le chat : de 2 semaines à 1 mois. Les symptômes sont variés: animal qui salive beaucoup, ses miaulements changent, il est très excité et devient sensible aux moindres bruits. Il a aussi souvent des difficultés à se déplacer (forme de la rage "furieuse").
Sinon, le chat peut également beaucoup saliver et présenter une paralysie des mâchoires (forme de la rage dite "muette".  Dans les deux cas, la mort survient systématiquement après quelques jours.

Comment la combattre: en vaccinant.

La rage, bien que rare aujourd'hui en France, existe encore dans de nombreux autres pays. La vaccination contre la rage est obligatoire pour voyager à l'étranger, notamment dans les pays de l'Union Européenne.

Sources:
http://www.e-sante.fr/






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire